Articles récents
AccueilNouvellesCitoyens soldats : sur le terrain avec le Groupe de la Police militaire

Citoyens soldats : sur le terrain avec le Groupe de la Police militaire

Par Slt Suzanne Nogue, Gp PM FC

Le Caporal Allan Muldoon sert dans les Forces armées canadiennes (FAC) depuis 2000. Constamment à la recherche de possibilités de croissance et de dépassement de soi, il a vu dans les Forces armées l’un de ces défis. Servir comme réserviste lui a permis de commencer une carrière dans les FAC tout en poursuivant ses études postsecondaires. Ayant d’abord rejoint la Réserve comme technicien en mécanique, il a changé de spécialité en 2002 pour devenir membre de la Police militaire et peu de temps après, il a commencé à travailler en protection rapprochée (PR). Au cours de sa carrière, il a été déployé deux fois en Afghanistan, travaillant notamment dans l’équipe de PR de l’ancien chef d’état-major de la Défense, le général Rick Hillier, et du côté civil dans la même veine pour un Canadien dans les Caraïbes. Actuellement, il se prépare au quotidien pour un troisième déploiement, passe du temps avec son jeune fils et poursuit une carrière occupée en tant que pompier civil.

Le Groupe de la Police militaire des Forces canadiennes (Gp PM FC) assure le soutien policier et la sécurité à chaque installation des FAC au Canada. Actuellement, il y a environ 1 600 membres de la Police militaire, dont 300 sont des PM réservistes[i]. Les membres de la Police militaire de la Réserve jouent un rôle important au sein du Gp PM FC. Ils soutiennent non seulement leurs collègues de la Force régulière en matière de maintien de l’ordre, mais également des tâches militaires ou de campagne telles que de sécurité des aéronefs et des ports, de contrôle de la circulation, de gestion des prisonniers, de protection de la force, de protection rapprochée et de sécurité matérielle (protection de l’information, des personnes et des installations). Alors que la Police militaire de la Force régulière est certifiée et porte un insigne, les PM réservistes sont généralement non certifiés mais disposent de compétences et de forces uniques des plus utiles lors des missions de déploiement.

Les PM réservistes ont généralement des responsabilités de ce que l’on pourrait qualifier de « terrain », semblables à celles de tout membre des unités de combat de l’Armée de terre. Ils accompagnent les troupes en mission, en exercice et lors d’autres types de déploiements, sur le terrain comme à l’étranger. Ce cheminement de carrière unique offre une flexibilité aux membres en leur permettant de travailler à temps partiel ou à temps plein. Non seulement les PM peuvent-ils servir en fonction de leur situation personnelle, mais cela permet aussi aux FAC d’embaucher des réservistes de compétences et d’expérience diverses[ii]. Pour le Cpl Muldoon, travailler à titre de réserviste peut aussi être très difficile. L’important pour lui est de trouver l’équilibre parmi toutes les choses qu’il juge importantes – sa vie de famille, son emploi civil, son engagement envers la Réserve et son service envers le Canada.

« Je veux toujours pouvoir contribuer à mon peloton de façon à ce qu’il en profite, affirme le Cpl Muldoon. Si je peux y parvenir sans que cela ne nuise ailleurs, alors je vais continuer à soutenir mon unité du mieux que je peux. »

En plus d’occuper un emploi civil ou d’aller à l’université, les réservistes suivent une instruction semblable à celle des militaires de la Force régulière, participent leurs rassemblements en soirée et effectuent diverses tâches chaque mois. Selon le Cpl Muldoon, « les efforts sont récompensés ». Plus un membre participe et fait preuve de soutien à son unité locale, plus il a de possibilités de déploiement, de cours et d’instruction.

 

 

 

 

 

« Le Groupe de la Police militaire de l’Armée canadienne est une formation de force totale, explique le lieutenant-colonel Vanessa Hanrahan, commandant du Groupe de la Police militaire de l’Armée canadienne. Les membres de la Force de réserve jouent un rôle clé dans le Groupe, contribuant à la capacité de la formation de fournir un soutien à l’Armée canadienne et au Gp PM des FC, tant au pays qu’à l’étranger. Avec la branche de la PM continuant de définir son rôle au sein des FAC, le rôle des réservistes va continuer de croître afin de faire en sorte qu’ils soient toujours en mesure de fournir des capacités de PM dans un cadre à temps partiel. »

Selon la nouvelle vision de la Force de réserve dans la Politique de défense du Canada, Protection, Sécurité, Engagement, celle-ci verra une amélioration spectaculaire de la façon dont elle sera intégrée à la force totale [iii]. Afin de maximiser le potentiel opérationnel des FAC, la Force de réserve devrait augmenter de 1 500 réservistes pour totaliser 30 000 membres au cours des 20 prochaines années [iv]. Conformément à la Politique de défense du Canada, le Gp PM FC se concentre sur la modernisation de sa Force de réserve pour renforcer la Force régulière et soutenir les missions nationales et internationales. Plus précisément, le Groupe vise à mettre en œuvre les changements suivants :

  1. Mettre à jour les spécifications du groupe professionnel de façon à refléter et définir ses rôles et ses tâches;
  2. Réorganiser les cours de la Réserve pour se concentrer sur les opérations expéditionnaires.

Afin de s’acquitter de ce mandat, le QG Gp PM FC Afin de s’acquitter de ce mandat, le QG Gp PM FC a créé une petite cellule dédiée aux questions de la Réserve et à l’utilisation stratégique de la Force de réserve au sein du Groupe. Les changements prendront au moins deux à trois ans à se concrétiser.


[i] Rapport du Grand Prévôt des Forces canadiennes (année financière 2016-2017), p. 5

[ii] Protection, Sécurité, Engagement – La Politique de défense du Canada, pp.68-69

[iii] Protection, Sécurité, Engagement – La Politique de défense du Canada, p. 68

[iv] Protection, Sécurité, Engagement – La Politique de défense du Canada, p. 16

Cet article est également disponible en : English (Anglais)

Pas de commentaires

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d bloggers like this: