Articles récents
AccueilConditionnement physiqueLe chemin des légendes – Ultra course en plusieurs étapes de Burgos

Le chemin des légendes – Ultra course en plusieurs étapes de Burgos

Par : Le major Kristine Self, Infrastructure OEM, Groupe des services de santé des FAC –

Le parcours nommé Way of Legends a été une expérience absolument incroyable. Cette ultra course en plusieurs étapes de six jours et de 263 km s’est déroulée du 20 au 28 septembre 2019 à Burgos, en Espagne. Elle consistait en cinq étapes consécutives plus longues que la distance d’un marathon de 42,2 km, suivies d’une sixième étape finale beaucoup plus courte sur le chemin historique du pèlerinage de Saint-Jacques jusqu’à l’arrivée à Burgos, un magnifique site du patrimoine mondial. Mais laissez-moi vous dire que cette dernière journée « courte » de 13 km a été la plus dure de ma vie!

Avec 7 000 m d’escalade tout au long des six jours, chaque étape présentait une grande variété de profils et de géographies, allant d’une étape sur un terrain pratiquement plat sur une large piste confortable à travers une belle forêt à une étape de montagne difficile avec plus de 2 000 m de dénivelé et passant par le plus haut sommet de la province à 2 150 m au-dessus du niveau de la mer. Cette course en sentier a été une chance fantastique de participer à un défi physique et mental extrêmement difficile tout en traversant une belle partie de l’Espagne, en vivant son histoire légendaire, en goûtant l’incroyable gastronomie et en participant à des compétitions avec des gens du monde entier (qui sont devenus des amis proches).

D’une étape à l’autre, les coureurs, les organisateurs, les médecins, les bénévoles et le personnel local ont tous séjourné dans les mêmes camps situés sur la ligne d’arrivée de chaque étape et qui devenaient par le fait même la ligne de départ de l’étape suivante. Tous ont séjourné dans des chambres d’hôtes, des auberges, des gîtes de montagne ou des monastères avec lits et douches chaudes pour tous. Tous les repas et boissons ont été servis pendant toute la durée de l’événement. Tous les repas ont été cuisinés par des chefs professionnels et comprenaient toute une gamme de spécialités locales à base de viande, de poisson, d’œufs et de produits laitiers avec des plats d’accompagnement adaptés à tous les goûts. La dernière nuit a été passée dans un fabuleux hôtel quatre étoiles situé à cinq minutes à pied de la spectaculaire ligne d’arrivée de la course à la Cathédrale de Burgos.

Arrivés au point de rassemblement de la course le samedi, nous avons eu l’occasion de rencontrer tous les autres coureurs, de remplir l’inscription à la course, de vérifier l’équipement nécessaire (imperméable et pantalon, lampe frontale, sifflet, etc.), de faire un examen médical, d’assister au breffage du jour 1 et de manger un délicieux dîner de bienvenue.

Le premier jour (52 km) a commencé tôt avec un transfert en autobus au sommet d’une montagne où nous avons eu la bénédiction spéciale d’un chaman celte afin de nous garder en sécurité et en bonne santé tout au long de la course. Une légère déviation au milieu de la journée en raison de la présence de chasseurs sur les sentiers a fait en sorte que la distance a été de 52 km au lieu de 48 km. Sur une note positive – la raison pour laquelle j’ai choisi cette course était que c’est mon 50e anniversaire qui approche et que je voulais courir 50 km/jour (environ) pendant cinq jours. Un aspect positif de cette distance supplémentaire est que j’ai eu mes 50 km pour la journée!

Le jour 2 (50 km) a été une autre journée incroyable dans la belle campagne espagnole. Au cours de cette journée, on a été entouré de falaises étonnantes, de formations rocheuses, de champs de moulins à vent, de villages pittoresques et de châteaux étonnants. Un départ décalé nous a permis de voir plus de coureurs tout au long de la journée puisque les plus rapides qui sont partis 30 minutes plus tard ont dépassé les plus lents. Et bien sûr, la journée a été couronnée par un repas incroyable qui comprenait même du vin local. L’aventure continue…

Le jour 3 (50 km) devait compter 48 km, mais avec le vent de face toujours intense et la fatigue qui s’installait, Mike (mon mari et compagnon pendant la course) et ma tête sont restés baissés au lieu de regarder vers l’avant pour les repères orange et noirs évidents que nous étions censés suivre. Ainsi, nous avons dû parcourir un kilomètre en plus et continuer jusqu’à nous rendre compte que nous étions hors-piste et devions faire marche arrière pour retrouver nos repères du parcours. Encore une fois, cela m’a permis de me rapprocher de mon objectif et j’ai quand même réussi à monter sur le podium chez les femmes. Magnifique lever de soleil pour commencer la journée et ensuite traverser des champs de tournesols, des paysages de rochers et d’épaisses forêts. Si magnifique!

Le jour 4 (55 km) a été une journée incroyablement difficile, non seulement en raison de la distance, mais aussi des 2 300 m de dénivelé. Avec mon expérience (limitée) de ces ultra-marathons de plusieurs jours, j’ai découvert qu’il est normal d’avoir une journée difficile. Pour cette course, pour moi, c’était ça. J’étais fatiguée, j’avais mal au ventre et j’avais très, très mal aux pieds (ampoules). Mais en prenant du recul et en ignorant tout cela, je sentais que j’avais tellement de chance de pouvoir courir dans un si bel endroit avec des gens aussi extraordinaires. Les montagnes, les champs, le temps qu’il faisait… si incroyablement beau! Et quatre jours de mon objectif de 50 km/jour pour mon 50e complétés! À demain…

Le jour 5 (43 km) était le dernier long jour de la course… « Juste une courte journée de terrain plat et facile » était ce que le directeur de course a dit au briefing du matin… Ni court ni plat, mais une autre journée spectaculaire! C’est incroyable comment je me suis bien sentie aujourd’hui, surtout après avoir eu une journée 4 aussi difficile. J’avais l’impression que c’était encore le premier jour. De beaux sentiers à travers la forêt, de magnifiques ponts, des champs et jusqu’à un magnifique monastère qui était notre lieu d’hébergement pour la nuit! À ce jour, nous avons parcouru exactement 250 km sur le GPS, en moyenne 50 km/jour pendant cinq jours. Objectif atteint!

Le jour 6 (13 km) a été le plus long de ma vie pour terminer cette course de 263 km à la magnifique cathédrale de Burgos. Une fin absolument incroyable pour un événement fantastique. Un après-midi rempli de tapas, boissons, encore des tapas, une petite sieste, une dégustation de vin, un souper et une cérémonie de remise des prix.

Remarquablement, tous les participants ont réussi à terminer l’épreuve extrêmement difficile et ont reçu la très convoitée médaille d’argent massif « Le Fenix » conçu et créé par Oscar Martin de Burgos. Personnellement, j’ai réussi à remporter les six étapes et je suis la première femme à avoir terminé la course. Je me suis classée au 4e rang général avec une très grande marge. La détermination et la persévérance m’accompagnaient chaque jour et m’ont mené à une victoire porteuse d’une bonne leçon d’humilité. Les résultats ont été une grande surprise pour moi, car je ne savais honnêtement pas à quoi m’attendre. Je voulais vraiment faire l’expérience de l’Espagne, me faire de nouveaux amis, éviter tous les raccourcis et finir la course. La course a dépassé toutes mes attentes et même plus. Une course et une expérience vraiment incroyables. La période de récupération a commencé et j’ai déjà commencé à planifier la prochaine aventure.

Crédit de Photo : Le major Kristine Self

Cet article est également disponible en : English (Anglais)

Pas de commentaires

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d bloggers like this: