Articles récents
AccueilNouvellesLe Programme d’instruction menant à l’état de préparation élevé- s’assurer que nos soldats sont préparés

Le Programme d’instruction menant à l’état de préparation élevé- s’assurer que nos soldats sont préparés

Par Lieutenant Nadine Abou Rjeily, officier des Affaires publiques, Quartier général de la 4e Division du Canada –

Le 1er juillet 2019, la 4e Division du Canada (4 Div C) s’est vue attribuer la responsabilité de préparer les soldats à participer aux opérations nationales et internationales qui se dérouleront en 2020-2021. Les membres de la 4 Div C doivent suivre le Programme d’instruction menant à l’état de préparation élevé d’une durée d’un an, afin de s’assurer qu’ils sont prêts à prendre part à des déploiements.

« Le Programme d’instruction menant à l’état de préparation élevé est un concept d’instruction qui vise à fournir aux soldats l’entrainement et l’équipement nécessaires pour appuyer les engagements du gouvernement du Canada envers les Nations Unies et l’OTAN à l’étranger, ainsi que les opérations nationales. Il permet de s’assurer que les militaires sont prêts à participer à un déploiement dans le cadre d’opérations nationales et internationales, qu’elles soient planifiées ou non. En participant au Programme d’instruction menant à l’état de préparation élevé, les membres des FAC maintiennent le niveau élevé de compétence et de préparation qui leur permet de s’adapter à un environnement de sécurité en constante évolution, » a affirmé le Brigadier-général Conrad Mialkowski, commandant de la 4 Div C et de la Force opérationnelle interarmées (Centre)

En quoi consiste le Programme d’instruction menant à l’état de préparation élevé?

L’Armée canadienne procède à un cycle de trois ans dans le cadre duquel chaque division suit le programme d’instruction menant à l’état de préparation élevé à tour de rôle. Actuellement, la 3 Div C est considérée comme la formation en état élevé de préparation, et ses membres participent à des missions et à des opérations partout dans le monde; la 4 Div C embarque sur le programme d’instruction menant à l’état de préparation élevé, et la 2 Div C est dans la phase de soutien.

Le programme en tant que tel  se déroule en trois phases distinctes :

Phase un : ramper. Les membres de chaque unité doivent effectuer des exercices individuels d’entraînement décentralisés afin de recevoir une validation dans leur domaine d’expertise respectif. Par exemple, les membres du 2e Régiment du génie de combat participent à des exercices du génie au niveau de l’unité avant de passer à la phase deux, tandis que les exercices du Royal Canadian Dragoons sont largement fondés sur des exercices et des attaques d’artillerie.

Phase deux : marcher. Les soldats doivent effectuer la série d’exercices UNIFIED RESOLVE. Les exercices UNIFIED RESOLVE I, II et III (Ex UR I, II et III) constituent des séances de perfectionnement professionnel, comprenant des exposés et des exercices assistés par ordinateur. Ces exercices s’adressent au personnel d’état-major et aux commandants des divers quartiers généraux de la 4 Div C. Les scénarios générés par ordinateur présentent des simulations réalistes de situations auxquelles les commandants doivent réagir, mettant ainsi à l’épreuve leurs capacités de commandement et contrôle. Au cours de la phase deux, les membres du 3e Bataillon, The Royal Canadian Regiment, (3 RCR) s’entraînent avec nos alliés américains dans le cadre du Joint Readiness Training Centre Rotation (JRTC) afin d’obtenir la certification obligatoire relative à l’entraînement de force contre force. Le JRTC est un exercice multinational dirigé par les Américains et mené dans un environnement d’instruction réaliste et stimulant, à laquelle participent des membres des forces d’autres pays. Les membres du 3 RCR doivent prendre part à l’exercice MAPLE RESOLVE à la suite de la rotation du JRTC.

Phase trois : courir. Au printemps 2020, après les deux premières phases du programme, les soldats devront se rendre à la Base des Forces canadiennes (BFC) Wainwright, en Alberta, afin de prendre part à deux exercices de haute intensité : les exercices SHARPENED TOMAHAWK et MAPLE RESOLVE (Ex MR). Plus de 2 000 soldats feront le trajet de BFC Petawawa à BFC Wainwright afin de participer pendant plusieurs semaines à des scénarios réalistes et simulés, dans un environnement austère et  dans diverses conditions météorologiques.

 

L’objectif principal de la phase trois est de permettre aux membres du 2e Groupe‑brigade mécanisé du Canada (2 GBMC), qui deviendra le groupe-brigade à en état de préparation élevée de la 4 Div C en 2020‑2021, de participer à une instruction et à une évaluation collectives.

« Au cours de l’exercice MAPLE RESOLVE 20, les membres du 2 GBMC ont perfectionné leurs compétences pour combattre et gagner dans le pire des scénarios tout en inculquant une mentalité d’adaptation qui permet à nos soldats d’opérer dans des opérations de stabilité de moindre intensité. Ce type d’exercices d’entraînement teste tous les membres dans la brigade, physiquement et mentalement et contribue directement à notre préparation. Son caractère multinational améliore encore plus l’apprentissage et améliore l’interopérabilité, » a indiqué le Colonel Jason Adair, commandant du 2e Groupe‑brigade mécanisé du Canada

 

Maj Baybrook informe le commandant de la 1 (CA) MND sur le déroulement des opérations sur le champ de bataille durant l’exercice UNNIFIED RESOLVE partie III à Kingston le 10 février 2020. Photo: Caporal-chef Jennifer Evans, Imagerie de la Garnison de Petawawa. ©2020 DND/MDN Canada.

Au terme de l’Ex MR, le 2 GBMC fait l’objet d’une reconfiguration, et ses membres sont affectés à des unités distinctes qui participeront à des déploiements, principalement dans le cadre de trois opérations (op) : l’Op REASSURANCE, l’Op UNIFIER et l’Op IMPACT.

Ces déploiements auront lieu peu après le 1er juillet 2020, lorsque la 4 Div C et le 2 GBMC auront terminé le programme d’instruction menant à l’état de préparation élevé  et deviendront des formations à disponibilité opérationnelle élevée.

MISE EN CONTEXTE – FORCE OPÉRATIONNELLE TOMAHAWK

À l’origine, le tomahawk du peuple algonquin était une arme et un outil à la fois léger et polyvalent pouvant être emporté dans le cadre de longs voyages à l’intérieur des terres, à pied, par portage ou en canot. Plus tard, il a été perfectionné afin de devenir une arme et un outil solide et léger en métal, utilisé en temps de guerre et en temps de paix.

Le tomahawk est utile en temps de paix en raison de sa grande vélocité et de sa capacité à frapper de façon décisive à un endroit clé. Le tomahawk occupe également un rôle cérémonial important : il représente une démonstration significative d’amitié.

Le 30 septembre 2019, le 2 GBMC sont officiellement devenu la Force opérationnelle Tomahawk (FOTH) dans le cadre d’une cérémonie à laquelle ont participé les Algonquins de la Première nation de Pikwàkanagàn, à Petawawa. Durant cette cérémonie, les anciens ont officialisé l’utilisation du tomahawk comme emblème de la FOTH, pour son importance tant comme arme que comme outil.

Imagerie de la Garnison de Petawawa. ©2020 DND/MDN Canada

En s’inspirant de la riche culture des peuples autochtones du Canada, la FOTH est fondée sur la mise sur pied d’une équipe interarmées agile, intégrée et adaptable. Fidèle à son nom, la FOTH s’adapte rapidement aux nouvelles technologies, tactiques et connaissances et confirme ainsi sa réputation d’organisation adaptable et apprenante dotée d’un haut niveau de souplesse tactique et opérationnelle.

En route vers la préparation mentale

La santé et le bien-être des membres des Forces armées canadiennes (FAC) est une composante essentielle de l’état de préparation opérationnelle. En 2015, un programme complémentaire connu sous le nom de Mission : Prêts a été mis sur pied afin de promouvoir la bonne condition physique et la santé mentale positive. Il permet aux soldats et à leurs familles, ainsi qu’aux employés civils, de bénéficier des ressources et des programmes de soutien offerts par le ministère de la Défense nationale.

Le commandant du 2 GBMC, Colonel Adair assiste à une cérémonie dédiée à mettre sur pieds Task Force TOMAHAWK le 30 september 2019 à Petawawa. Photo: Imagerie de la Garnison de Petawawa. ©2019 DND/MDN Canada.

La préparation et la résilience sont deux qualités essentielles pour qu’un soldat soit en bonne santé, en bonne forme physique, animé par un esprit guerrier et prêt à participer à des opérations.

« Afin d’assurer la réussite des opérations des FAC, nos militaires doivent avoir suivi de l’instruction et posséder les connaissances, les compétences et l’expérience requises pour accomplir leurs tâches dans le contexte actuel, » a dit le Général à la retraite Thomas Lawson, ancien chef d’état-major de la Défense (2012-2015), en 2013 . « De plus, ils doivent être en bonne forme physique et mentale afin de satisfaire aux exigences liées au service militaire. Collectivement, nous sommes déterminés à renforcer nos programmes et nos services de soutien en santé mentale afin de mieux faire face aux complexités et aux exigences croissantes du service militaire d’aujourd’hui, » a-t-il ajouté.

Pour que les FAC demeurent une institution forte, fière et prête, il est important de tenir compte du fait que l’état de préparation opérationnelle ne se limite pas à l’entraînement physique.

Description de la 4e Division du Canada

La 4 Div C est l’une des cinq grandes formations qui relèvent du Quartier général de l’Armée canadienne, à Ottawa. Elle est responsable de mobiliser des forces terrestres prêtes au combat selon les tâches assignées, de donner de l’instruction générale en vue de différentes opérations terrestres ainsi que d’appuyer d’autres organisations conformément aux directives ou selon ce qui a été convenu. La 4 Div C comprend presque toutes les unités de la Force régulière et de la Force de réserve de l’Ontario.

La mission de la 4 Div C est de mettre sur pied des forces terrestres polyvalentes et aptes au combat ainsi que de maintenir celles-ci à des niveaux de disponibilité opérationnelle préétablis afin d’atteindre les objectifs du Canada en matière de défense, tant au pays qu’à l’étranger. Les membres de la 4 Div C participent à des activités d’instruction individuelle et collective continues et stimulantes afin de les préparer à réaliser la mission qui leur est confiée.

La 4 Div C comptent plus de 15 000 hommes et femmes situés dans 46 communautés de l’Ontario, dont 26 groupes de patrouille des Premières nations du Nord de l’Ontario. Au sein de la RCN, la 4 Division du Cdn a un quartier général pour le 33e Groupe-brigade du Canada (GBC). Le 33 CBG fera partie du programme d’instruction menant à l’état de préparation élevé.

 

Liens connexes

4e Division du Canada

2e Groupe-brigade mécanisé du Canada

31e Groupe-brigade du Canada

32e Groupe-brigade du Canada

33e Groupe-brigade du Canada

Opération REASSURANCE (Europe centrale et Europe de l’Est)

Opération UNIFIER (Ukraine)

Opération IMPACT (Moyen-Orient)

Mission : Prêts

Page Facebook de la 4e Division du Canada

Page Instagram de la 4e Division du Canada

Page Twitter de la 4e Division du Canada

Cet article est également disponible en : English (Anglais)

Pas de commentaires

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d bloggers like this: