Articles récents
AccueilNouvellesDirectionLes logisticiens célèbrent leur 50e anniversaire

Les logisticiens célèbrent leur 50e anniversaire

Par le Lieutenant-colonel Douglas Martin –

C’est officiel! Le Service de la logistique des Forces canadiennes est maintenant le Service royal de la logistique du Canada (SRLC). Son Excellence la très honorable Julie Payette, gouverneure générale et commandante en chef du Canada, a approuvé la désignation royale le 16 octobre 2018, lors du défilé du 50e anniversaire de la SRLC sur la colline du Parlement, à Ottawa, en Ontario.

« Nous sommes tellement ravis de vous voir retrouver la désignation royale que Sa Majesté la reine vous a conférée pour souligner votre excellence, votre dévouement et votre travail acharné », a déclaré la gouverneure générale.

« Vous faites un travail exceptionnel qui passe souvent inaperçu, mais comme c’est le cas des missions spatiales, aucune mission ne peut avoir lieu sans soutien logistique; c’est tout simplement impossible. »

Plus de 400 militaires et civils se sont rassemblés pour voir la garde d’honneur composée de 100 logisticiens arriver sur la colline du Parlement, menée par la Musique centrale des Forces canadiennes.

« Recevoir la désignation royale est un immense honneur qui souligne votre rôle essentiel dans la protection et la défense de tous les Canadiens, a déclaré le Lieutenant-général Charles Lamarre, chef logisticien des Forces armées canadiennes.

« Rappelez-vous que vous faites partie du plus grand service militaire et que vous êtes liés par la camaraderie et par un dévouement commun à l’excellence. »

« Notre devoir solennel est essentiel au succès opérationnel, mais nous l’exerçons souvent en coulisse, a ajouté le Lgén Lamarre. Cette semaine, toutefois, c’est votre tour, rare, mais bien mérité, d’être sous les projecteurs, et vous le méritez. »

Puisque les Forces armées canadiennes forment un service unifié, les logisticiens, tant les officiers que les militaires du rang, peuvent faire partie de la Marine royale canadienne, de l’Armée canadienne ou de l’Aviation royale canadienne. Ils peuvent être affectés à chacun des trois services et doivent surmonter les difficultés uniques liées à ceux-ci. Ils peuvent occuper des postes à des bases ou des ports au Canada et participer à des déploiements dans le cadre d’opérations.

Photo : SERVICES D’IMAGERIE DE L’USFC(O)/Matelot de 2e classe Anne-Marie Brisson

 

Cet article est également disponible en : English (Anglais)

Partagez

Pas de commentaires

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d bloggers like this: