Articles récents
AccueilNouvellesLes participants du Relais national à motocyclette de la Police militaire arrivent à Ottawa

Les participants du Relais national à motocyclette de la Police militaire arrivent à Ottawa

Par Alec Connor, étudiant en stage avec le Gardien –

Les participants du Relais national à motocyclette de la Police militaire de 2018 sont arrivés à Ottawa le 13 août 2018, le 16e jour de leur voyage de 27 jours à travers le Canada pour recueillir des fonds pour le Fonds de la Police militaire pour les enfants aveugles (FPMEA).

Cet organisme de bienfaisance fondé en 1957 se spécialise dans le soutien des enfants malvoyants et aveugles, et tous les fonds recueillis servent à aider ces enfants. Le FPMEA a été fondé par le colonel James Stone, ancien Grand prévôt de l’Armée canadienne, dont la fille Moira était aveugle. Il s’agit du seul organisme de bienfaisance militaire du pays, et il est géré par des bénévoles de la Police militaire.

« Grâce aux efforts incroyables de la communauté de la Police militaire, nous continuons de faire la différence dans la vie des enfants malvoyants. La 10e édition du Relais national à motocyclette de la Police militaire annuel de cette année est un événement marquant et témoigne de notre solidarité partout au Canada », dit fièrement le brigadier-général Simon Trudeau, Grand prévôt des Forces canadiennes et commandant du Groupe de la police militaire des Forces canadiennes.

Les motocyclistes ont commencé leur voyage à Victoria, en Colombie-Britannique, le 29 juillet 2018 et ont parcouru environ 6000 km jusqu’à présent. Environ 300 policiers militaires et motocyclistes civils ont participé au Relais en se joignant au groupe pour un ou plusieurs segments du trajet. Le Relais s’étend sur plus de 10 000 km et prendra fin à St. John’s, à Terre‑Neuve-et-Labrador, le 24 août 2018. C’est le plus long relais à motocyclette annuel du monde. Depuis le premier Relais en 2009, les motocyclistes ont recueilli plus de 600 000 $ pour cette cause en parcourant le pays, s’arrêtant dans les bases, les légions et les casernes des Forces canadiennes.

Consultez le site Web du FPMEA pour en apprendre davantage sur cet organisme ou faire un don.

Photo : gracieuseté des archives du Ottawa Citizen

Cet article est également disponible en : English (Anglais)

Pas de commentaires

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d bloggers like this: