Articles récents
AccueilNouvellesLes troupes lettonnes nous remercient à l’occasion de la Course de l’Armée

Les troupes lettonnes nous remercient à l’occasion de la Course de l’Armée

Par Steven Fouchard, Affaires publiques de l’Armée –

Au moment de la Course de l’Armée du Canada (CAC) 2017, 455 soldats canadiens étaient déployés au camp Ādaži, en Lettonie, au sein du groupement tactique de présence avancée renforcée (GT PAR) de l’OTAN.

Un an plus tard, l’engagement militaire du Canada dans cette région a été renouvelé, jusqu’en mars 2023. Et il y aura encore plus de bottes sur le terrain : le continent canadien passera à 540 soldats.

En symbole de camaraderie envers ses confrères et consœurs du Canada, le lieutenant-colonel Agris Ozoliņš, attaché de la Lettonie au Canada en matière de défense et de forces militaires, navales et aériennes, avait fait venir au pays une équipe de militaires lettons pour la CAC 2017.

Étant donné le renouvellement de l’engagement du Canada auprès du GT PAR, il allait de soi pour le Lcol Ozoliņš de répéter l’expérience avec la Course de l’Armée du Canada 2018. Encore cette année, une équipe lettonne sera donc présente à Ottawa pour courir « côte à côte » avec les soldats canadiens et pour les remercier de leur contribution, comme il nous l’avait expliqué dans le cadre d’une longue entrevue menée l’année dernière.

Pour souligner la CAC 2018 et notre amitié durable avec la population lettonne, voici quelques extraits de cette entrevue :

Comment avez-vous conçu l’idée de faire participer des soldats lettons à la CAC?

Je me suis dit que ce serait quelque chose que nous pourrions faire ensemble, côte à côte, puisque les soldats canadiens sont à nos côtés en Lettonie. Et c’est aussi une belle occasion de dire merci à tous les citoyens canadiens.

Edmonton, j’ai rencontré les familles des militaires qui allaient se rendre en Lettonie. C’était un moment touchant, comme chaque fois que des soldats partent en déploiement, et j’ai vu beaucoup de soutien de la part des familles. C’est la meilleure façon de dire merci parce que mes soldats ne peuvent pas s’adresser à chaque Canadien séparément.

Et aussi, c’est une marque d’appréciation pour les forces armées – pour ce que le Canada fait pour la sécurité en Europe – et pas seulement dans les pays baltes. Il y a des dizaines de milliers de personnes qui font la course et nous allons courir ensemble et parler de la Lettonie et de notre partenariat, et nous dirons merci au plus grand nombre possible de personnes.

Quels sont les sports les plus populaires chez les Lettons?

Le hockey sur glace est certainement le sport numéro 1 en Lettonie, tout comme au Canada. Ça nous unit. Les compétitions de vélo de montagne sont très populaires, et le basketball n’est pas en reste. Et puis il y a le soccer. Le volleyball de plage est aussi très populaire. Nous avons très bien fait à quelques jeux olympiques.

Vous allez aussi visiter le Musée canadien de la guerre. À quoi vous attendez-vous?

Cette visite aura un aspect éducatif. Chaque pays décrit l’histoire dans sa propre perspective. C’est toujours intéressant d’apprendre quelque chose de nouveau – que le monde est plus vaste et qu’il y a des événements qui influencent l’avenir, même si nous n’en avons pas une connaissance parfaite. Par ailleurs, nous voulons rendre hommage aux gens qui sacrifient leur vie. Les soldats sont des soldats. Ils font leur travail de leur mieux et parfois, ils font le sacrifice ultime.

Quels sont les autres points communs entre la Lettonie et le Canada?

Nous nous sentons très proches du Canada. Je ne sais pas si c’est seulement dû au hockey sur glace ou le fait que beaucoup de Lettons se sont installés au Canada.

L’une de nos anciennes présidentes, Vaira Vike‑Freiberga [la première femme à diriger un pays postcommuniste en Europe de l’Est], est arrivée au Canada avec ses parents lorsqu’elle était enfant, à la fin de la Deuxième Guerre mondiale. Elle a grandi au Canada, puis elle est revenue en Lettonie et est devenue présidente.

De plus, le Canada a été formidable lorsque nous avons commencé à bâtir notre armée. Le Canada a été le premier pays à appuyer l’adhésion de la Lettonie à l’OTAN en mars 2003. Je me souviens de cette époque. Nous obtenions du soutien là où nous en avions le plus besoin.

Le soutien du Canada est encore très apprécié.

Pour commenter cet article, rendez-vous dans la section Articles de la page Facebook de l’Armée canadienne

Cet article fut initialement publié sur le site Web de l’Armée canadienne.

Cet article est également disponible en : English (Anglais)

Pas de commentaires

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d bloggers like this: