Articles récents
AccueilNouvellesL’exposition Guerriers des Highlands apporte avec elle des fortes-épées et des cornemuses au Musée canadien de la guerre

L’exposition Guerriers des Highlands apporte avec elle des fortes-épées et des cornemuses au Musée canadien de la guerre

Par les Affaires publiques du Musée canadien de la guerre –

Venez faire la connaissance du soldat des Highlands, un personnage quasi mythique aux nombreux visages : féroce protecteur de clans, aventurier militaire de fortune, rebelle provocateur et héros national de renommée internationale. Présentée en première mondiale à Ottawa, Guerriers des Highlands, la nouvelle grande exposition du Musée canadien de la guerre, explore l’évolution du rôle et de la réputation du légendaire combattant en kilt, le guerrier médiéval maniant la forte-épée devenu un soldat d’élite des temps modernes.

« La tradition militaire des Highlands a évolué depuis les premiers combats entre clans aux confins nordiques de la Grande-Bretagne : c’est aujourd’hui une force présente partout dans le monde et très respectée, qui influence et inspire, a souligné Mark O’Neill, président-directeur général du Musée canadien de la guerre et du Musée canadien de l’histoire. C’est pour nous une fierté, grâce à Guerriers des Highlands, d’attirer une attention amplement méritée sur ces acteurs fascinants et souvent moins connus de l’histoire militaire, et de montrer la fusion du mythe et de la réalité dans l’identité nationale canadienne. »

En parcourant plus de 800 ans, l’exposition Guerriers des Highlands raconte l’histoire d’une tradition militaire de longue date, depuis ses origines dans les guerres locales entre clans et son rôle d’influence dans la sphère politique nationale, jusqu’à son élévation en tant que symbole puissant du pouvoir britannique et de la prouesse militaire canadienne. Cette exposition présente tour à tour guerriers médiévaux parlant le gaélique, jacobites écossais restés fidèles au roi Jacques VII et porte-étendards de régiments des Highlands dans le Canada contemporain, entre autres, pour braquer les projecteurs sur une culture reconnue autant pour la bravoure, la robustesse, la discipline et l’habileté qu’elle a insufflées que pour ses tartans resplendissants et les vibrants appels de ses cornemuses.

Provenant de collections réputées de musées d’Écosse ainsi que du Musée canadien de la guerre, les artéfacts présentés – plus de 200 – comprennent de redoutables épées à deux mains, de dangereux dirks, des pistolets somptueusement ornés, des uniformes, des cornemuses, des tableaux, des photographies et des décorations militaires des deux guerres mondiales. De plus récents conflits trouvent un écho dans l’exposition par la présentation d’une chemise de combat de camouflage pour le désert, portée par le Lieutenant-colonel Nicholas Calder, du Royal Regiment of Scotland, dans la province de Helmand, en Afghanistan, en 2008. Cette chemise ainsi que les médailles décernées au Lcol Calder pour sa bravoure et son aptitude à commander témoignent de la pérennité des Highlanders et de leur rayonnement dans le monde. Pour terminer, un drapeau canadien porté par un officier d’origine canadienne alors en service au sein du Royal Regiment of Scotland, à côté de son bonnet Balmoral, fait foi des liens qui perdurent entre le Canada et l’Écosse. Un panneau régimentaire provenant de l’Afghanistan, sur lequel figure un extrait de poème de sir Walter Scott, The Lay of the Last Ministrel (Le lai du dernier ménestrel), écrit en 1804, évoque la connexion émotionnelle entre le patriotisme écossais et le paysage sauvage des Highlands.

Juxtaposés à des textes évocateurs, ces objets permettent de reconstituer des actes individuels et des faits d’armes qui ont valu une place d’honneur au guerrier des Highlands dans l’histoire et dans l’imaginaire populaire.

Du contenu interactif et des ateliers interactifs ajoutent à l’attrait de cette exposition qui fait voyager le public non seulement dans le temps, mais ailleurs dans le monde, aussi loin que les contrées où se sont rendus les soldats des Highlands eux-mêmes.

L’exposition Guerriers des Highlands, réalisée par Nomad Exhibitions, en collaboration avec le Musée canadien de la guerre et Glasgow Museums, est présentée à Ottawa du 7 juin 2019 au 12 janvier 2020. Une première mondiale à Ottawa!

Le Musée canadien de la guerre est le musée national d’histoire militaire au Canada. Il a pour mission de faire comprendre au grand public l’histoire militaire du Canada dans ses dimensions individuelles, nationales et internationales. Le travail du Musée canadien de la guerre est rendu possible en partie grâce au soutien financier du gouvernement du Canada.

Photo gracieuseté du MCG

Cet article est également disponible en : English (Anglais)

Pas de commentaires

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d bloggers like this: