Articles récents
AccueilNouvellesProgramme d’instruction et de coopération militaires : Enseigner aux instructeurs du monde entier

Programme d’instruction et de coopération militaires : Enseigner aux instructeurs du monde entier

Par le Lieutenant Manel Toumi, École de langues des Forces canadiennes –

Le 14 janvier 2019, l’École de langues des Forces canadiennes (ELFC) accueillait 17 stagiaires instructeurs provenant de 13 pays : la Colombie, la Géorgie, la Côte d’Ivoire, la Jamaïque, la Malaisie, le Mexique, le Paraguay, le Pérou, la Thaïlande, la Tunisie, l’Ukraine, l’Uruguay et le Vietnam pour participer au Cours de formation des professeurs de langue (CFPL) dans le cadre du Programme d’instruction et de coopération militaires (PICM). Le PICM est fondé sur l’Accord de normalisation de l’OTAN (STANAG) 6001, qui décrit les niveaux de compétence linguistique associés à l’écoute, à la parole, à la lecture et à l’écriture dans un contexte militaire, et vise à renforcer les relations de coopération et à contribuer au succès des missions internationales en partageant l’expertise avec les autres pays, afin de permettre une communication efficace entre militaires durant les missions internationales.

Le CFPL est un cours d’anglais d’une durée de quatre mois, donné deux fois par année. Le but de ce cours est d’enseigner aux stagiaires délégués l’approche communicative. Cette approche est une méthode d’enseignement centrée sur le stagiaire, basée sur la fluidité et l’interaction en classe dans le but d’amener les stagiaires à communiquer plus efficacement dans des situations réelles.

Les leçons et le matériel de communication sont produits et présentés au groupe de manière à rendre l’anglais aussi fluide que leur langue maternelle. Le matériel ne tient pas compte du fait que les stagiaires apprennent l’anglais comme langue seconde ou première. Les tâches d’apprentissage utilisées pendant les leçons sont variées, dynamiques et basées sur des situations de la vie réelle. Cela motive les stagiaires et les aide à réaliser leurs projets.

Le cours incorpore l’utilisation de la technologie. Des ordinateurs, des iPods, des tableaux intelligents et des ressources d’apprentissage en ligne sont mis à la disposition des stagiaires afin qu’ils puissent perfectionner leurs compétences en écriture et leurs capacités d’apprentissage en ligne. Le cours comprend également des séances d’information culturelle, des conférenciers militaires invités, des ateliers et des séminaires. L’accent est également mis sur les sorties pédagogiques et culturelles dans diverses institutions, y compris les visites d’institutions militaires canadiennes, d’attractions touristiques et de points d’intérêt nationaux. Ces sorties permettent aux participants de découvrir différentes régions du pays, de connaitre le mode de vie canadien et de s’y adapter. Tout cela mène à plus d’interaction et à une véritable communication avec des Canadiens.

Le programme prend de grandes initiatives pour placer les stagiaires dans des familles canadiennes afin de développer davantage leurs interactions et leurs communications en anglais. Beaucoup d’efforts sont déployés pour s’assurer que les stagiaires se sentent à l’aise et bien accueillis dans ce pays.

Yuliia Khoroshylova, une stagiaire instructeur ukrainienne, avait ceci à dire :

« Quand il s’agit d’enseigner, il faut donner le meilleur de soi-même. Mais c’est loin d’être simple. Un instructeur novice est comme une recrue qui doit relever les défis du camp de base avant de devenir professionnel. Le PICM est certainement le programme qui peut vous aider à passer de zéro à héros, grâce à sa structure parfaitement organisée qui offre une combinaison intégrale de procédures de formation et de dispositions conçues pour doter les futurs (et actuels) instructeurs avec les connaissances et les compétences requises pour accomplir efficacement leurs tâches en classe. J’apprécie l’occasion qui m’est offerte de m’inscrire à ce cours, car c’est ici que nous redevenons stagiaires pour jeter un regard neuf sur la façon dont les salles de classe sont gérées et comment les leçons de communication sont préparées. Pendant dix-sept semaines, notre mode de vie subit des changements radicaux – nous réapprenons et appliquons nos compétences d’une nouvelle façon. En outre, le cours est conçu de façon à ce que les “recrues” améliorent leurs compétences linguistiques pour devenir plus compétentes et confiantes dans leur carrière. Les instructeurs qui nous forment nous guident avec soin tout au long du cours en partageant de nouvelles techniques d’enseignement, nous fournissant un retour d’information éclairant et nous aidant à élaborer nos propres stratégies d’enseignement que nous pourrons appliquer avec succès par la suite. De plus, le CFLT du PICM comprend un volet d’immersion culturelle puisque durant le cours, les stagiaires-instructeurs de quatorze pays différents interagissent étroitement les uns avec les autres et se plongent dans l’histoire, la culture et les traditions canadiennes. Grâce à ce programme et à la diligence des instructeurs qui nous forment, j’ai exploré le Canada et j’ai reçue de nouveaux outils et stratégies d’enseignement que je peux appliquer dans la planification et la gestion de mes leçons. »

Le résultat final de ce programme soigneusement planifié et exécuté par l’ensemble du personnel est que tous les différents pays se réunissent dans un même processus d’instruction et de communication, garant du succès des missions de coopération internationale. Ce fut une expérience mémorable et les participants en sont très reconnaissants!

Photo fournie par l’ÉLFC

Cet article est également disponible en : English (Anglais)

Pas de commentaires

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d bloggers like this: