Articles récents
AccueilNouvellesPersonnelQGDN (Carling) – Mon point de vue

QGDN (Carling) – Mon point de vue

Par l’Élève-officier Mihaela Mesca, Log Air –

Avant de joindre le service militaire, je n’étais pas très heureuse dans mon travail et les perspectives de carrière que celui-ci m’offrait. Je cherchais quelque chose de différent, quelque chose avec plus de défis, mais rien ne semblait être le bon choix pour moi. Quand j’ai finalement pensé à joindre l’armée, j’ai hésité un peu vu la nature unique de cet emploi liée aux affectations militaires dans des endroits lointains, aux responsabilités ardues et aux heures de travail irrégulières. Je savais que j’allais certainement être en dehors de ma zone de confort si je décidais d’adopter une vie militaire, et je me demandais toujours si cela était vraiment fait pour moi.

Malgré toutes ces hésitations, j’ai finalement décidé de joindre le service militaire. Le département de logistique me semblait être parfait vu mon expérience et ma bonne capacité à organiser des événements divers.

L’entraînement militaire de base avait l’air stressant et difficile mais toutefois pas impossible. J’ai réalisé que l’entraînement se déroulait très naturellement si tu te laissais aller sans trop y penser. Être relativement en forme aide également beaucoup. Durant l’entraînement, le temps passait très rapidement sans même que je m’en rendre compte. Quelques semaines plus tard, j’ai gradué.

Quand j’ai joint l’équipe du complexe Carling en tant qu’élève-officier pour mon stage en 2017, ma première impression a été de constater comment mes collègues étaient courtois et professionnels. Ils étaient très accueillants, accommodants et m’ont aidé à entreprendre des tâches reliées à mon domaine et mes aptitudes professionnelles. Durant ma première rencontre d’équipe sur le campus, j’avais l’impression que les participants parlaient un autre langage et je n’ai pas compris la moitié de ce qu’ils disaient. Bien que j’ai encore un peu de mal à comprendre quelques acronymes, avec l’aide de mes collègues je peux parler le même langage qu’eux.

J’étais aussi impressionnée par la culture de soutien collectif dans le bureau. L’équipe organise des activités collectives telles que du golf, des barbecues et du billard. Ces activités nous ont beaucoup aidé à mieux travailler ensemble et à s’assurer que nous étions tous contents de retourner au travail le lendemain. Cette culture de travail positive s’est étendue dans tout le milieu de travail. Durant les rencontres, tous les membres de l’équipe, indépendamment de leur grade, sont encouragés à parler et à partager leurs idées et opinions dans une atmosphère d’égalité. J’ai vraiment senti que mes idées étaient bien prises en considération malgré mon expérience très limitée dans mon nouvel emploi.

Malgré que certains employés du MDN soient mécontents de ce déménagement, je trouve que le complexe Carling est beaucoup mieux que d’autres endroits dans la région de la capitale nationale. Ces endroits ont tendance à avoir de grands espaces clos avec moins de lumière naturelle, tandis que les édifices au complexe Carling ont l’avantage d’avoir beaucoup d’espaces ouverts, avec des endroits consacrés pour manger, socialiser, s’entraîner et travailler en équipe, le tout dans une ambiance naturelle.

Bien que dans l’avenir le complexe offrira un espace d’entraînement plus grand, un espace de restauration plus grand, de jolies passerelles, etc., il demeure tout de même un très bel endroit de travail, et ce même durant le stade de la construction.

Il est temps pour moi de quitter Ottawa et de commencer ma carrière militaire à Cold Lake. Je vais toutefois toujours me rappeler du beau complexe Carling ainsi que des gens formidables avec qui j’ai eu l’opportunité de travailler.

Photo : gracieuseté de l’Élof Mesca

Cet article est également disponible en : English (Anglais)

Pas de commentaires

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d bloggers like this: