Articles récents
AccueilNouvellesServices et partenaires communautairesRencontres du type sauvage : Vivre et travailler avec la faune en milieu urbain

Rencontres du type sauvage : Vivre et travailler avec la faune en milieu urbain

Par Erin Seeds, DAIPRP, en consultation avec le Ottawa Carleton Wildlife Centre – 

Voir des animaux sauvages près du bureau peut être source de plaisir, mais aussi de problèmes. Même au centre-ville, vous pouvez voir périodiquement des animaux sauvages, probablement plus petits comme des lièvres, des marmottes, des écureuils et des tamias. Mais les endroits situés à proximité de grandes zones naturelles, comme le complexe Carling, offrent des possibilités de rencontrer une plus grande diversité d’animaux sauvages, notamment des cerfs, des coyotes, des castors, des ratons laveurs, des canards et des bernaches du Canada. Avec le printemps vient le temps des bébés animaux. Voici donc quelques conseils pour tant vous que la faune restiez sain et sauf :

  • Ralentissez et soyez aux aguets pour les animaux. Que vous conduisiez, pédaliez ou couriez, n’allez pas trop vite et soyez aux aguets des animaux, surtout à l’aube et au crépuscule. Vous contribuerez ainsi à réduire le nombre d’animaux sauvages blessés par les humains, ainsi que les véhicules endommagés!
  • Restez sur le sentier. N’entrez pas dans les zones naturelles en sortant des sentiers. Vous dégraderiez ainsi les zones naturelles. Laissez les endroits sauvages à la faune!
  • Gardez vos distances. Il est important d’éviter de se blesser ou de blesser un animal sauvage. Alors restez à un mètre des petits animaux, et à 7 mètres des plus gros. S’il vous plaît ne vous approchez pas des bébés ou des espèces plus exotiques juste pour obtenir une meilleure photo avec votre téléphone
  • Ne nourrissez pas les animaux. Tant les personnes que les animaux éviteront ainsi de se blesser. Vous pourriez aimer qu’un animal s’approche de vous, mais ce n’est pas tout le monde qui est à l’aise avec eux, et les animaux trop peu farouches doivent être détruits quand les gens se plaignent.
  • Ne présumez pas qu’un animal est en difficulté ou orphelin. Si vous voyez un animal derrière une clôture, ne présumez pas qu’il piégé ou perdu. Les animaux aiment les endroits clôturés car que ceux-ci leur offrent une protection contre les prédateurs et constituent en fait des endroits idéaux pour garder leurs petits. Tant qu’un animal est en bonne forme, il faut le laisser tranquille. Si l’animal semble dans une mauvaise situation, communiquez avec le responsable de bâtiment ou l’une des organisations répertoriées à la fin du présent article.
  • Enlevez les couvercles pour protéger la faune. Enlevez bien les couvercles de tout récipient que vous jetez. Les odeurs des contenants de boissons attirent beaucoup d’animaux sauvages qui y poussent la tête et restent coincés. Beaucoup d’animaux meurent de cette façon.
  • Ne laissez pas trainer d’ordures, ramassez-les Les déchets constituent un danger pour la faune. C’est pourquoi si vous voyez des déchets sur le sol, ramassez-les. Vous contribuerez ainsi à garder les endroits agréables tant pour les gens que les animaux!
  • Passez le mot. Si vous voyez quelqu’un faire quelque chose qu’il ne devrait pas, s’il vous plaît, demandez-leur d’arrêter! Dites-leur pourquoi il est important d’agir avec prudence lorsque la faune est concernée.

 

Où aller pour plus d’informations :

QGDN (Carling) :
Ottawa Carleton Wildlife Centre – situé juste à côté du campus.

Ottawa :
Ottawa Humane Society/S.P.A. Ottawa – En cas d’urgence animalière, composez le 613-725-1532

Région de Gatineau :
SPCA de l’Ouest du Québec, 819-770-7722

Cet article est également disponible en : English (Anglais)

Pas de commentaires

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d bloggers like this: