Articles récents
AccueilNouvellesRespect dans les FAC : unir nos efforts afin de former les dirigeants de l’avenir

Respect dans les FAC : unir nos efforts afin de former les dirigeants de l’avenir

Par Lieutenant Véronique Sabourin, Officier des affaires publiques, Centre d’intervention sur l’inconduite sexuelle –

En février 2020, le Collège militaire royal du Canada (CMR), le programme de promotion de la santé Énergisé les Forces et le Centre d’intervention sur l’inconduite sexuelle ont uni leurs efforts pour offrir simultanément l’atelier Respect dans les Forces armées canadiennes (FAC) à plus de 200 étudiants de Kingston, en Ontario. Cette instruction a été donnée dans le but de promouvoir la préparation des étudiants de 4e année du CMR en tant que futurs dirigeants des FAC.

L’inconduite sexuelle est un sujet de discussion embarrassant. « Si en parler est un problème… c’est qu’il y a un problème », a déclaré l’un des participants qui a réalisé que les mentalités et les comportements perçus comme anodins peuvent avoir des répercussions majeures.

Que signifie pour vous le respect? Des membres de la prochaine génération de dirigeants des FAC ont répondu : « Me mettre à la place de quelqu’un d’autre pour savoir ce qu’il ressent. Traiter les autres comme j’aimerais être traité. Ne pas supposer que je sais ce qu’ils vivent, mais prendre du temps pour écouter ce qu’ils ont à dire ».

Depuis le lancement de l’opération HONOUR en 2015, les étudiants ont rapporté avoir vu une différence significative dans le comportement de leurs pairs et de leur chaîne de commandement. Ils manifestent une meilleure compréhension de l’inconduite sexuelle, ce qui entraîne un changement de comportement. « Les futurs dirigeants sont ceux qui franchiront les prochaines étapes et qui dirigeront la prochaine génération. Pour ce faire, ils devront faire preuve d’un leadership fort. Ils devront comprendre ce qui se passe et appliquer les compétences qu’ils ont acquises ici afin de prévenir l’inconduite sexuelle dans les FAC et soutenir ceux qui sont affectés », a déclaré Sharon Ash, spécialiste en promotion de la santé à la Base des Forces canadiennes Kingston.

Il ne s’agit pas d’évaluer son public avant de faire un commentaire ou de poser un geste inapproprié, mais de savoir que certaines choses sont tout simplement inacceptables en milieu de travail ou avec des collègues. Après l’atelier, un des étudiants a déclaré : « Maintenant que nous savons, nous n’avons plus d’excuse ».

Ceux qui savent mieux, font mieux. Le respect se manifeste différemment pour chacun d’entre nous. « Les bons dirigeants créent des environnements qui encouragent les conversations et le respect », a conclu un participant. Cette nouvelle génération est consciente, bien informée et habilitée à prendre position contre l’inconduite sexuelle et à soutenir ceux qui sont affectés. Ensemble, nous pouvons établir un climat et une culture de respect au sein des FAC.

Respect dans les Forces armées canadiennes

Le Respect dans les Forces armées canadiennes l’atelier sera fourni à QGDN(Carling) :

  • 4 (FR), 17 et 24 Mars 2020
  • 8 Avril, 2020
  • 6, 13, 20 et 27 Mai 2020
  • 3, 10, 23, et 25 (FR) Juin 2020

Respect dans les Forces armées canadiennes

Pour des conseils de soutien confidentiel, du soutien émotionnel et des informations sur les options disponibles dans la région de la capitale nationale, appelez le Centre d’intervention en cas d’inconduite sexuelle au 613-996-3900. Les conversations avec les conseillers sont prive et confidentielles; les appelants ne sont pas tenus de donner leur nom ou toute autre information personnelle.

Cet article est également disponible en : English (Anglais)

Pas de commentaires

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d bloggers like this: